JNT
Logo_EU
Logo_Daphne
Join_The_Net
Sprachauswahl
eu
at
be
bg
cy
cz
de
dk
ee
es
fi
fr
gb
gr
hu
ie
it
lt
lu
lv
mt
nl
pl
pt
ro
se
si
sk
linie_oben
Le PTSD - une conséquence des violences faites aux femmes

L'état du stress post-traumatique (PTSD) est une réaction de personnes normales à une situation anormale. Un danger exceptionnel ou une expérience menaçant la vie peut pousser n'importe qui au désespoir. La seule différence entre les personnes qui développent un PTSD et celles qui n'en développent pas est la manière de digérer l'expérience traumatique. 

La recherche épidémiologique démontre que près d'un tiers de la population européenne est confrontée à un événement traumatisant au cours de sa vie. Mais toutes ces personnes ne développent pas des symptômes de PTSD et elles n'ont pas toutes besoin d'un traitement. Actuellement, on part de l'hypothèse que c'est le cas pour 20 à 30% des personnes. Certains facteurs  facilitent le développement d'un PTSD. Par exemple, un manque de soutien immédiatement après l'événement, le mauvais état physique de la victime, un environnement défavorable ou un traumatisme antérieur augmentent le risque de développer un PTSD.

Les personnes victimes de violence sexuelle – dans la plupart sont des femmes et des filles – développent le plus souvent un état de stress post-traumatique. Elles réunissent un nombre particulièrement important de facteurs de risque. Plusieurs enquêtes suggèrent que jusqu'à 80% de ces victimes développent un état de stress post-traumatique.